01 58 05 11 26

Franck Benhamou, Chirurgien

Docteur en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique - Paris XVIème

Anatomie du visage

Anatomie du visage

la partie de face anatomique es situé de la face antérieure de la tete, l'architecture y est complexe et participe à de nombreuse fonctions

Anatomie de la partie supérieure du visage

Les rides frontales horizontales et de la glabelle :

Le muscle frontal, responsable des rides horizontales du front, est un élévateur du sourcil Le muscle corrugator, l’orbiculaire médian des paupières ainsi que le procérus (ou muscle pyramidal) sont intimement intriqués, ils provoquent l’abaissement et l’adduction du sourcil et sont responsables des rides de la glabelle.

Les rides des yeux :

Le muscle orbiculaire latéral des paupières dont l’action est l’occlusion forcée des paupières crée les rides de la patte-d’oie.

Les rides du contour de la bouche :

Le muscle orbiculaire des lèvres, responsable des rides de la lèvre, sert à l’occlusion de la bouche.

Le muscle carré du menton est un dépresseur de la lèvre inférieure en bas et en dehors.

Le muscle petit zygomatique relève la lèvre supérieure en haut et en dehors.

Le muscle grand zygomatique porte en dehors et en haut la commissure des lèvres.

Le muscle triangulaire des lèvres, responsable de la ride d’amertume, est un dépresseur de la commissure en bas et en dedans.

Les rides du cou :

Le muscle platysma ou peaucier du cou, responsable des fanons et des rides du cou, il attire en bas la peau du menton et abaisse la commissure labiale. Il peut aussi tendre et plisser la peau du cou.

 

Anatomie des lèvres

Les lèvres sont des replis cutanéo musculo muqueux dont l’union représente la région labiale . elles circonscrivent l’orifice buccal ou labial . l’union de celle ci latéralement est appeler commissure labiale.

LA REGION LABIALE

Les lèvres déterminent la région labiale dont la limite est :

  • En haut : le sillon labio nasal et de chaque coté du bord inférieur des narines et du sillon labio genien latéralement : un axe vertical situe à 1 cm en dehors des commissures.
  • En bas : le sillon mento-labial

DESCRIPTION

Chaque lèvres présentent une partie cutanée ou lèvre blanche, une partie muqueuse ou lèvre rouge et une partie musculaire.

La lèvre supérieure pressente une partie cutanée ou lèvre blanche avec une dépression cutanée médiane ou philtrum bordé d’une crête philtral de part et d’autre et légèrement oblique en bas et en dehors. La jonction lèvre blanche et rouge a ce niveau est appeler « arc de  cupidon » .

La partie muqueuse ou lèvre rouge présente une face sèche qui est le bord libre de la lèvre et une face humide qui se termine sur la muqueuse gingivale. Au sein du sillon gengivo labial supérieur il existe un repli muqueux médian appeler frein supérieur.

La lèvre inférieur est plus charnue, plus épaisse et plus projeté que la lèvre supérieur. Sa partie cutané présente une dépression en son milieu peu marqué. La partie muqueuse se termine sur la muqueuse gingivale. Au sein du sillon gingivo- labial inférieur il existe un repli muqueux médian appeler frein inférieur.

LES MUSCLE DES LEVRES

Les muscles des lèvres constitue un anneau musculaire véritable « AME DE LA LEVRE »

MUSCLES DILATATEURS

Ils se repartissent en deux couches superficielle et profonde entre lesquelles passent les vaisseaux et le nerf facial.

Les muscles profonds

Le muscle releveur propre de la lèvre supérieur (levator labri superious)

Ce muscle s’insère a la face profonde de la peau de la lèvre supérieur . Son action est de relever la lèvre

Le muscle élévateur de l’angle de la bouche , anciennement muscle canin (levator labri superious)

Ce muscle s’insère a la face profonde de la peau de la commissure et de la lèvre inférieur .

Son action est de relevé la commissure et le lèvre inférieur .

Le muscle buccinateur (buccinatorius)

Ce muscle s’insère d’une part au bord alveolaire de la mandibule puis s’unit en arrière au tendon du muscle temporal et d’autre part s’insère au bord ventral du ligament pterigo-maxillaire.

Son action est de tirer en arrière les commissures labiale et allonger l’orifice buccal. Ils participent également a la mastications .

Les muscles superficiels

Le muscle releveur commun de l’aile du nez et de la lèvre (levator labri superior alaeque nasi)

Ce muscle s’insère en éventail a la face profonde de la peau de l’aile du nez et de la lèvre supérieur . Son action est d’attirer en haut l’aile du nez et la lèvre supérieur

Le muscle petit zygomatique (zygomaticus minor)

Ce muscle s’insère a la face profonde de la peau de la lèvre supérieur légèrement en dedans de la commissure . Son action est d’attirer en haut et en dehors la lèvre supérieur .

Le muscle grand zygomatique (zygomatic major)

Ce muscle s’insère a la face profonde de la peau et la muqueuse de la commissure . Son action est d’attirer la commissure en haut et en dehors .

Le muscle risorius

Ce muscle s’insère a la face profonde de la peau de la commissure . Son action est d’attirer la commissure en arrière et en dehors .

Le muscle déprésseur de l’angle de la bouche( depressor anguli oris )

Ce muscle s’insère a la face profonde de la peau de la commissure et a l’aile du nez . Son action est d’attirer la commissure en bas et en dehors .

Le muscle abaisseur de la lèvre inférieur

Ce muscle s’insère a la face profonde de la peau de la lèvre inférieur. Son action est d’attirer la lèvre inférieur en bas et en dehors ainsi que de l’éverse

Le muscle paucier du cou ( platysma )

Ce muscle de forme quadrilatère recouvre la région ventral du cou . Ces insertions inférieurs se font a la face profonde de la peau au niveau de l’acromion ,région deltoïdienne et sous claviculaire. Les deux muscle platysma se réunissent en haut pour donner des fibres a insertion mandibulaire ,commissurale et l’héminence mentonnière . Son action est d’attirer en bas la peau du menton et abaisser la commissure labiale .

Le muscle mentonnier

Ce muscle s’insère a la face profonde de la peau du menton .les deux muscle mentonnier sont séparer par un ligament médian dont la traction crée la fossette du menton . Son action est de soulever la lèvre inférieur et l’élever les partie molles du menton .

MUSCLES CONSTRICTEURS : L’ORBICULAIRE DES LEVRES (orbicularis oris )

Véritable AME DE LA LEVRE

Fibres intrinsèques

Fibres extrinsèques

MUSCLES COMPRESSEURS : COMPRESSEUR DES LEVRES

Ce sont des fibres musculaire péri orificielle particulièrement développé chez le nourrisson pour la succion .

A PART : LE MODIOLUS

Une unité anatomique toute particulière appeler MODIOLUS représente l’interpénétration musculaire de quatre couches superposées définie par GREYLING : trois couches superficielles et une profonde.

1ère couche : l’orbiculaire externe(orbicularis oris marginalis), le triangulaire (depressor anguli oris) et le grand zygomatique (zygomaticus major)

2e couche  : le platysma, le risorius, le petit zygomatique (zygomaticus minor) et le releveur commun (levator labri superior alaeque nasi)

3e couche  : l’élévateur propre (levator labri superious)

4e couche  : le buccinateur (buccinatorius) et le canin (levator anguli oris)

VASCULARISATION

VASCULARISATION ARTERIELLE

Rappel anatomique :

L’artère faciale (arteria facialis) est une branche collatérale de l ‘artère carotide externe. Elle apparais dans la région de la face après avoir surplombé la glande sous maxillaire et contourné le bord inférieur de la mandibule. Elle décrit alors un trajet en haut en avant et en dedans d’abord en direction de chaque commissure puis suit le sillon nasogenien pour se terminer dans l’angle interne l’œil et prend alors le nom d’artère angulaire (arteria angularis) .C’est à ce niveau quelle s’anastomose avec la branche terminale de l’artère ophtalmique et crée une anastomose entre le réseau artériel de l ‘axe carotidien externe et l’axe carotidien interne.

Au cours de son trajet l’artère faciale donne 3 branches principales :

  • Une artère masseterine (arteria masseterica)
  • Une artère coronaire inférieure (arteria labialis inférieur)
  • Une artère coronaire supérieure (arteria labialis supérieur)

Chaque artère coronaire supérieure et inférieure s’anastomose avec sont artère controlatérale s et crée alors le cercle artériel coronaire.

LA VASCULARISATION ARTERIEL DES LEVRES:

La Lèvre supérieure supérieur est sous la dépendance de trois groupes artériels qui sont les artères coronaires labiales supérieures ,les artères collatérales directes de l’artère faciale et les artères terminales labiale de l’artère spheno-palatine

La Lèvre inférieure est  sous la dépendance de trois groupes artériels qui sont les artères coronaires labiale inférieure, les artères collatérales directes de l’artère faciale et les artères mentonnière.

Lèvre supérieure

*Artères coronaires labiales supérieures ( arteria labialis superbe)

Branche de l’artère faciale, Elles assurent l’essentiel de l’apport artériel .Sa distribution au sein de la lèvre supérieur se fait par des artères verticales. De nombreuse variation anatomique ont ete décrite par RICBOURG.

*Artère collatérale directe de l’artère faciale.

L’artère faciale donne naissance a des collatérales qui se prolongent perpendiculairement a son axe. Deux sont constante pour RICBOURG l’artère labiale externe accessoire et le tronc de l’artère sous narinaire.

*Artères terminales labiale de l’artère spheno-palatine

Ce sont deux artères provenant de la branche inférieure de l’artère spheno-palatine . Elles longent chacune la crête philtral et s’anastomosent avec l’artère coronaire supérieure.

Lèvre inférieure 

*Artères coronaires labiale inférieure (arteria labialis inferior )

Branche de l’artère faciale elle est peu profonde.
De nombreuse variation anatomique ont ete décrite par RICBOURG

*Collatérales directes de l’artère faciale

L’artère faciale donne naissance a des collatérales au nombre de deux a cinq qui se prolongent perpendiculairement a son axe .

*artères mentonnières

L’artère sous mentale donne naissance a l’artère mentonnière et s’anastomose avec l’artère coronaire inférieure.

DRAINAGE VEINEUX

Le drainage veineux a deux particularités :

  • Il n’y a pas de veine coronaire anatomique mais un plexus sous muqueux et sous dermique .
  • Il y a un réseau de drainage indépendant pour chaque lèvres.

Lèvre supérieure

Drainage ascendant jusque la veine faciale par un tronc labial supérieur et un tronc philto-columellaire.

Lèvre inférieure

Drainage descendant jusque la veine jugulaire antérieure

DRAINAGE LYMPHATIQUE

Le trajet des lymphatiques suivent le trajet du drainage veineux.

  • Pour la lèvre supérieure le réseaux lymphatiques se jettent dans les ganglions sous maxillaires.
  • Pour la lèvre inférieure le réseaux lymphatiques se jettent dans les ganglions sous maxillaires, sous digastriques , sous mentaux et chaîne jugulaire antérieure.

INNERVATION

*Innervation Sensitive

L’innervation sensitive est assuré par deux dès trois branches nerf trijumeau (V paire crânienne) :

  • Le nerf maxillaire V2 donne naissance au nerf sous orbitaire qui innerve la lèvre supérieure, la paupière inferieur, la face latérale du nez.
  • Le nerf mandibulaire V3 donne naissance au nerf mentonnier qui innerve la lèvre inférieure.

*Innervation motrice

L’innervation motrice est assuré par la branche cervico faciale du nerf facial (VII paires crâniennes ) :

  • La branche buccal inférieur innerve les muscle risorius, buccinateur, orbiculaire des lèvres.
  • La branche mentonnière innerve les muscles depresseur de l’angle, mentonnier, abaisseur de la lèvre inférieur.
  • La branche cervicale qui innerve le platysma

Rédaction faite par le Dr Franck Benhamou.

Références scientifiques

Pour en savoir plus ...

  • En savoir plus sur  Anatomy 3D.
  • En savoir plus sur le Dr Franck Benhamou.
  • Laisser un commentaire

    Une erreur est apparu lors de l'envoie de votre commentaire
    Erreur de validation. Veuillez vérifiez les champs obligatoire, le format de votre email et le recaptcha.
    Le commentaire a été correctement envoyé ! Il est actuellement en cours de modération.

    Uner erreur est apparu lors du chargement des commentaires

    {{nbComments}} commentaires sur “Anatomie du visage”

    Chargement des commentaires en cours...